SERVICE REGIONAL DES RADIOCOMMUNICATIONS

Bien que situé dans un environnement suburbain chaotique où se côtoient autant que s’ignorent différents programmes et infrastructures – un hôpital spécialisé dans le traitement du cancer, des réservoirs d’eau, des petits bâtiments industriels, deux autoroutes –, ce petit bâtiment de télécommunication jouit d’un site exceptionnel. Situé à l’extrémité du plateau d’Hurepoix, le terrain est un balcon exceptionnel sur Paris et domine tout le sud de la capitale. Cette position explique d’ailleurs l’affectation précoce du site aux activités de communication puisque, dès le début du xixe siècle, Chappe y installât un relais de son système de télégraphie optique.

Autre temps, autres mœurs, l’équipement construit par Jean-François Schmit s’inscrit dans l’âge de l’électronique. Le personnel qui y est affecté est responsable la bonne marche des communications radiophoniques en tout genre. Le rez-de-chaussée est occupé par une série de boxes où doivent pouvoir stationner des véhicules-laboratoires affectés au contrôle des réseaux hertziens. L’essentiel des bureaux se trouve à l’étage. Un bardage bois en lames de red cedar du Canada revêt toutes les parties du bâtiment. La chaleur du matériau tempère l’atmosphère très minérale de la parcelle.

Dans une volonté de faire coexister les bureaux et l’élément technique, une grande antenne de 30 mètres de hauteur supportant différents équipements électroniques a été intégrée dans le hall d’accès du personnel. Formant un relais visuel à la distante tour Eiffel, elle joue le rôle d’élément de transition entre la banlieue et le grand paysage parisien.

Lieu

VILLEJUIF, France

Date

1993

Maìtre d'ouvrage

France Télécom

Partenaires

GEC Ingénierie (BET TCE)

Surface

1500 m2