PÔLE automobile pour la gendarmerie nationale

Le pôle automobile est construit à l’extrémité d’une parcelle triangulaire, dans un environnement suburbain constitué de petits bâtiments industriels. On y effectue toutes les opérations de maintenance des véhicules utilisés par les forces de la gendarmerie : mécanique, mais aussi peinture et carrosserie. L’organisation et le process guident l’implantation du bâtiment sur un terrain irrégulier : le pôle automobile est pensé comme un « couteau suisse », dont toutes les faces sont utilisées afin d’être le plus efficace possible. Au centre, le manche de ce couteau abrite une grande circulation reliant les différentes parties du programme, facilitant le contact entre les usagers des bureaux et les usagers des ateliers. La structure du plan masse a permis de tirer parti d’une parcelle difficile : grâce à la disposition en triangle et au système traversant mis en place sur les bâtiments, chaque espace servant peut être livré directement depuis l’extérieur.

Le dessin de l’enveloppe du pôle a fait l’objet d’un soin particulier : la combinaison des lames de verre de type Reglit et des portes de parking crée une composition sobre mais sophistiquée. Les matériaux rendent lisible la destination des différentes parties du programme : les bureaux sont revêtus de panneaux de bois, dénotant d’un usage plus tertiaire qu’industriel. Une manière de « civiliser » un site au caractère très sévère et, au-delà des murs, de créer un lien entre l’enceinte militaire et le reste de la cité par le seul jeu de l’écriture architecturale.

Lieu

Melun, France

Date

2009

Maìtre d'ouvrage

Ministère de la Défense, direction nationale de la Gendarmerie

Partenaires

Ingénierie Studio, SNC Lavalin (BET TCE)

Surface

2 800 m2