MAROQUINERIE ISEROISE

C’est dans l’intérêt que nous portons aux modes de production manuels, dans la recherche d’excellence des artisans qui garantissent la qualité et la renommée internationale de la maroquinerie que nous avons retrouvé le cadre de notre pratique de l’architecture des lieux de travail. Ici, la structure se décline comme un harnachement et les différents détails s’inspirent de ceux des sacs qui y sont produits comme les bords francs des couvertures, la lecture des sangles des panneaux textiles des façades.

Les pratiques artisanales constituent une part du patrimoine humain traversant les générations tout en s’adaptant aux nouveaux usages et au design le plus novateur. Certaines d’entre elles peuvent être le terreau d’une grande modernité dans une société où la question de la durabilité devient un des enjeux majeurs pour l’avenir. Plus qu’un nouvel outil de travail, nous avons voulu dessiner le cadre de l’environnement de l’artisan, garder l’esprit d’atelier propice à la création, permettre le meilleur confort possible pour la réalisation du travail manuel, confort acoustique, visuel, thermique, et, en favorisant le décloisonnement, répondre aux deux antagonismes suivants : l’artisan est unique, il réalise presque entièrement chaque pièce, et l’atelier est un groupe de travail soudé, où chacun est solidaire de l’autre. Dès lors, notre projet s’est élargi, avec les objectifs suivants : être au service de l’artisan, tout en s’intégrant entièrement dans le nouveau site isérois sous l’angle social, environnemental et culturel. La commune va d’ailleurs renouer avec son passé artisanal : il y a quelques décennies il y avait encore les activités de tissage et de poterie. Au niveau patrimonial, l’installation d’une architecture de 5.550 m2 dans un terrain de 3,3 ha doit permettre une évolution dans le temps. La structure doit assurer les changements de programmes liés aux méthodes de travail ainsi que la position dans le terrain doit rendre possibles des extensions ultérieures sans perturber le fonctionnement de la manufacture.

C’est une première préoccupation au service du développement durable de notre projet, en plus d’être certifiable. Plutôt qu’occuper le terrain avec la maroquinerie, nous nous sommes préoccupés du terrain, de sa pente, et des conséquences de notre projet sur la gestion des eaux de pluie. Enfin, notre projet véhicule une image fidèle à la renommée de cette maison de haute-couture ; c’est sa différence avec une manufacture habituelle, c’est son discours avec son environnement proche, c’est l’histoire qu’il raconte avec son jardin, ses volumes variés et les peaux de ses différentes surfaces qui en font l’estampille et rendent l’apposition du logotype presque inutile.

Lieu

LES ABRETS, ISÈRE, FRANCE

Date

2014

Maìtre d'ouvrage

IMMOBILIÈRE ISÉROISE

Partenaires

INEX (BET FLUIDES ET ENVIRONNEMENTAL) ,AR-C (BET STRUCTURE), ODC ÉCONOMIE, PEUTZ ACOUSTICIENS, SLG PAYSAGE

Surface

5 500 M2