IMMEUBLE DE BUREAUX TRANSFORMÉS EN LOGEMENTS

Au milieu des années 1990, la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP) envisagea de pallier au manque de logements pour les jeunes fonctionnaires en formation dans la capitale par la transformation de surfaces tertiaires en surfaces d’habitation. Trois sites furent identifiés, dont un immeuble de bureaux construit dans les années 1950, à proximité des bâtiments qui abritaient encore l’Imprimerie nationale et qui ont été depuis reconvertis en logements.

Le défi consistait à rediviser les plateaux de bureau en respectant la trame des fenêtres, calée sur une trame de 1,20 mètre. La majorité des appartements est constituée de deux pièces qui peuvent être réunies ou séparées par des cloisons coulissantes. Des stores apportent des protections solaires complémentaires et un signe de domesticité. La réhabilitation concernait aussi le rez-de-chaussée, où ont été installés des appartements. Pour mettre à distance les intérieurs des logements de la rue et créer un minimum d’intimité, le sol a été surélevé d’un mètre et la création d’une loggia a permis d’instaurer un filtre supplémentaire entre les pièces d’habitation et la voie publique. Suivant la même logique et pour le même maître d’ouvrage, Jean-François Schmit transforma une clinique parisienne en logements.

Lieu

rue du Capitaine Ménard à Paris 15e, France

Date

1997

Maìtre d'ouvrage

Habitat social français

Surface

1 415