COLLÈGE 700, GYMNASE, LOGEMENTS DE FONCTION

Conscient des réflexions qui ont été menée en Seine Saint-Denis pour la mise en place d’un collège nouveau, nous avons analysé très précisément les divers objectifs tant fonctionnels que pédagogiques. Nous constatons d’une part, que le collège de demain ne se résume pas à une concentration de salles de classes, mais qu’il s’accompagne de lieux appropriés et partagés tel que le gymnase, le pôle collège ouvert et la cuisine centrale. Et d’autre part, si nous notons une évolution certaine dans l’enseignement proposé et l’équipement informatique auxquels il fait appel, les demandes architecturales relèvent elles, d’un paradoxe récurrent : comment insérer dans un quartier, un édifice public à la fois clos, protecteur et ouvert à la ville ? C’est au travers de cet antagonisme que repose la modernité du collège Pierre Curie.

Il est à noter que la question du développement durable, outre les points spécifiques liés à la construction et à la maintenance est abordée par le Département via la connaissance de l’établissement sous un axe pédagogique.

Cette approche rejoint notre éthique architecturale dans la mesure où notre empreinte se veut le reflet d’un usage et d’une fonction et non celui d’un acte arbitraire. Cette démarche concerne pour exemple, l’apport de lumière naturelle dans les salles, la simplicité des flux, le choix des matériaux, des équipements et des végétaux. Nous avons traité toitures et espaces paysagers avec des couleurs chatoyantes et joyeuses, un peu à la façon des propositions du peintre et paysagiste brésilien Roberto Burle Marx, dans ses dernières œuvres des années 70.

Le nouveau collège de Bondy exprime la facilité du monde numérique à s’extraire des contingences techniques.

Ainsi, nous proposons un édifice public qualitatif et solide à l’image de l’enseignement qu’il abrite. Nous y accédons par un parvis généreux et des accès sans ambiguïté. La composition du bâtiment d’entrée se distingue par la présence d’un socle unique qui porte le savoir du collège sur un plateau. Littéralement décollé du sol par son soubassement, cette terrasse propose à la vue de tous une succession de jardins suspendus plantés de petits arbres et de végétaux diversifiés.

Cette profusion végétale marque la volonté du nouveau collège de s’ancrer dans son quartier. Visible de loin, notamment depuis la passerelle par laquelle accèdent les élèves qui habitent de l’autre rive des voies ferrées, le collège dialogue également avec les jardins des pavillons avoisinants et s’inscrit dans la trame verte de Bondy.

Le collège ouvert, avec son toit recourbé, signale fortement ce nouvel équipement public à Bondy.

Lieu

BONDY

Date

2012

Maìtre d'ouvrage

CG93, ICADE

Partenaires

SNC LAVALIN (BET TCE), BATEG (ENTREPRISE GÉNÉRALE), SLG PAYSAGE

Surface

10100 M2