CIGÉO : CENTRE INDUSTRIEL DE STOCKAGE GÉOLOGIQUE

En janvier 2012, le groupement GAIYA remporte le concours Cigéo, projet français de centre de stockage profond de déchets radioactifs. Il est conçu pour stocker les déchets hautement radioactifs et à durée de vie longue produits par l’ensemble des installations nucléaires actuelles, jusqu’à leur démantèlement, et par le traitement des combustibles usés utilisés dans les centrales nucléaires.

Notre mission, dans ce cadre très atypique de par son envergure, sa durée et ses enjeux, est celle d’architecte d’ensemble du projet — en quelque sorte architecte de ZAC. Ainsi, elle porte sur la conception architecturale de l’ensemble des bâtiments conventionnels de surface et sur l’étude de la volumétrie, de l’habillage extérieur et des locaux sociaux des installations nucléaires de surface. A présent que la première phase de maîtrise d’œuvre est achevée, l’organisation urbaine du plan d’ensemble des deux sites étant décidée, notre mission se poursuivra par le contrôle et la validation des projets proposés par les concepteurs pour chacun des lots bâtis.

Nous avons organisé notre réflexion par des ateliers de travail hebdomadaires, voire bi-hebdomadaires, qui ont permis, par l’émulation qu’ils suscitaient, de produire tant des réponses précises que des outils méthodologiques raffinés pour les futures maîtrises d’œuvre :

– l’aménagement du territoire, où la prise en compte des questions de sécurité et de sûreté a été concomitante avec celle de la mémoire, en s’appuyant sur des références artistiques des années 70, en particulier sur le Land Art ;

– les émergences des puits de fond, les chevalements ;

– les accès aux installations nucléaires en sous-sol, traitées en béton cyclopéen, accointant Frank Lloyd Wright et l’architecture des bunkers ;

– enfin les bâtiments industriels et tertiaires, pour lesquels un plan circulaire et une mutualisation de différents usages ont été préconisés, afin d’opérer ce que nous avons nommé, au vu des dimensions de la zone à urbaniser, une STRATEGIE DU VIDE.

Le principe du stockage profond a été retenu par la loi de 2006, après quinze ans de recherche, leur évaluation et un débat public, comme seule solution sûre à long terme pour gérer ce type de déchets sans en reporter la charge sur les générations futures.

Cigéo est composé d’installations de surface, notamment pour accueillir et préparer les colis de déchets et pour réaliser les travaux de creusement et de construction des ouvrages souterrains. Les déchets seront stockés dans des installations souterraines, situées à environ 500 mètres de profondeur, dans une couche de roche argileuse imperméable choisie pour ses propriétés de confinement sur de très longues échelles de temps.

Cigéo est prévu pour être exploité pendant au moins cent ans, il est conçu pour être flexible au cours du temps afin de laisser aux générations futures un maximum de possibilités pour permettre des adaptations.

Entré en phase pré-industrielle en 2011, le projet Cigéo pourrait accueillir les premiers déchets en 2025.

Lieu

COMMUNES DE BURE, SAUDRON, GILLAUMÉ

Date

2012

Maìtre d'ouvrage

ANDRA

Partenaires

INGEROP, TECHNIP, JF SCHMIT, FRANCK BOUTTÉ (INGÉNIERIE ENVIRONNEMENTALE), SLG PAYSAGE

Surface

5 311 000 M2 135 000 M2