CENTRE D’HÉBERGEMENT D’URGENCE

La configuration de la parcelle, donnant d’un côté sur le boulevard Romain Rolland et de l’autre, sur ce jardin, écrin de verdure et de sérénité aux abords du périphérique, et la conservation de la façade sur rue nous ont amenés à la conception d’un bâtiment à deux visages, véritablement composé d’un devant, façade publique, et d’un arrière, façade intime.

De plus, la nécessité d’organiser deux systèmes de circulation entièrement séparés pour deux ailes parfaitement étanches dans un même édifice a requis une attention particulière dans la rigueur du plan.

En outre, le respect du souhait de la Mairie de Montrouge (ne pas s’étaler) a notablement influencé notre réponse.

Le projet a donc été modelé par ces trois éléments : la façade existante, le jardin et la lumière.

Nous parvenons donc à une typologie en hélice qui permet à la fois un linéaire maximal au Sud offrant le plus de vues possible sur le jardin, tout en restreignant considérablement l’étalement du bâtiment et en séparant parfaitement les deux ailes, clairement induites par la forme.

 

LA FAÇADE BOULEVARD ROMAIN ROLLAND

Que faire avec cette façade : comment ajouter une extension contemporaine dans la continuité du bâti ?

En effet, nous n’étions pas dans une volonté d’afficher une rupture. Nous avons donc fait le choix d’une adjonction d’une boîte flottant au-dessus de la façade conservée, une membrane à double peau constituée de lattes de bois espacées, perdant de sa densité pour créer une transition avec la pierre existante, avec laquelle elle se mélange.

Notre intervention achève donc cette façade, en lui offrant un couronnement, de même que cette façade renforce note intervention ; une synergie architecturale est donc créée. La façade sur rue devient achronique, et souligne ainsi le caractère historique et citoyen contenu dans le second mot de la devise républicaine : fraternité.

LE PROJET SUR JARDIN

L’arrière du bâtiment est une proposition architecturale sobre, calme et sereine.

Le choix d’en enduit blanc unitaire, et son caractère « chic », participe bien entendu de cette proposition, et offre l’immense avantage de renforcer et de magnifier à la fois la verdure du jardin, tout en décuplant les apports de lumière naturelle en cette partie Sud.

Lieu

MONTROUGE

Date

2010 (concours)

Maìtre d'ouvrage

R.I.V.P.

Partenaires

GEC INGENIERIE (BET TCE), SLG PAYSAGE

Surface

3320 M2