BATIMENT N80 POUR LA CONSTRUCTION DU LANCEUR ARIANE 6

Situé en bord de Seine, dans un site boisé à fort patrimoine archéologique, le bâtiment N80 sera l’outil de fabrication du LLPM, le module lanceur principal de la fusée Ariane 6. Lors de sa livraison, le LLPM est transporté jusqu’au quai Magellan qui borde l’usine en partie nord, dans une péniche qui l’achemine jusqu’au port du Havre. Là, il est embarqué pour faire voile vers Kourou, en Guyane, le site de lancement Ariane.

Il s’agissait pour l’atelier de parvenir à une compacité maximale des volumes, afin de limiter la morsure du bâti sur la parcelle verdoyante jouxtant le fleuve. Dès l’analyse préliminaire, une méthodologie de work in process a été mise au point afin de continuer la conception et l’élaboration du projet en lien étroit avec la Maîtrise d’Ouvrage, comme nous l’avions déjà expérimenté sur d’autres projets aéronautiques : il ne s’agissait pas de proposer une architecture au sens d’œuvre sculpturale, mais plutôt l’image d’un drap posé sur le process pour en épouser la chaîne au plus près.

Le concept d’usine lean nous a poussés à arbitrer certaines relations, certaines hauteurs, tout en optimisant le parcours de la pièce en fabrication. C’est dans l’optique de créer le continuum du flux que les différentes pièces ont été organisées par fonctionnalité et mitoyenneté. Elles sont en outre associées dans des barrettes, dont le principe nous a paru intuitivement approprié à la fabrication à l’horizontale du LLPM. Ces barrettes sont organisées par volumétries, les hauteurs capables différant selon les fonctionnalités et l’outil de manutention.

Ainsi sommes-nous parvenu au concept d’un bâtiment prenant la forme d’une halle flanquée de bandes, lesquelles regroupent des fonctionnalités et des hauteurs, peuvant glisser les unes par rapport aux autres pour optimiser les fonctionnements de l’usine. Les ateliers ont été implantés suivant le principe d’un flux poussé/tiré.

Cette démarche de fragmentation et de volumétrie au plus proche du process permet aussi de rendre plus facilement acceptable la création de cette nouvelle usine N80 pour les riverains des abords, puisqu’elle se trouve à proximité de la base de loisirs et qu’elle est vue depuis le quartier résidentiel situé sur le coteau opposé de la Seine. D’autre part, cette liberté géométrique est un gage d’extensions possibles sans dépareiller l’objet architectural. On imagine en effet sans problème les métamorphoses dues à des variations de programme ou à des ajouts dans le temps

Lieu

LES MUREAUX, FRANCE

Date

2015-2018

Maìtre d'ouvrage

AIRBUS

Partenaires

SETEC

Surface

24 500 M2 SDP