BÂTIMENT DE TRAITEMENT DES BAGAGES RETARDÉS

Le bâtiment pour les bagages retardés est ce genre d’équipement méconnu mais pourtant indispensable à la bonne marche du transport aérien. Chaque jour, des bagages de voyageurs en correspondance sont mal aiguillés ou n’ont pas le temps d’être transférés vers leur destination finale en raison d’une arrivée tardive de l’avion. Les mauvais jours, le nombre de ces bagages dits « retardés » peut atteindre les 5 000 unités. Ce nouveau centre automatise au maximum leur traitement. Un système de bandes transporteuses constitue le cœur de ce bâtiment qui aurait pour tête le transtockeur : grande émergence formant un signal en bout des pistes de l’aéroport, d’autant plus visible que, de nuit, sa peau translucide s’illumine d’une lumière blanche diffuse. Ce volume peut stocker près de 6 000 bagages en attente de leur livraison finale.

Plusieurs types d’usager sont amenés à fréquenter ce bâtiment construit à cheval entre la zone protégée des pistes et les voies publiques. Outre le centre de traitement et ses bureaux, l’équipement abrite également une agence de la compagnie Air France où les voyageurs peuvent venir retirer directement leur bien. Un jeu sur les dénivelés de terrain a permis de différencier les accès et les parcours entre le personnel et le public. Les fenêtres des bureaux tournent le dos à l’enceinte des pistes, elles sont orientées vers la commune voisine et son église, image d’Épinal du paysage français.

Lieu

Roissy CDG, France

Date

2012

Maìtre d'ouvrage

Groupe 3 S

Partenaires

SNC Lavalin (BET TCE), Alstef (process)

Surface

11 400 m2